6 Fausses Bonnes Raisons pour ne pas Créer

Créer est essentiel. C’est une pause qui nous permet de communiquer avec nous-même, et plus généralement, de veiller à notre bon équilibre. Mais alors, si c’est si important, pourquoi beaucoup de personnes, une grande majorité en vérité, s’y refusent ? Elles ont leurs raisons… Leurs Fausses Bonnes Raisons, et nous allons vous les révéler aujourd’hui.


FBR n°1 : « Je n’ai pas les compétences nécessaires. »

Traduisez par « je ne sais pas dessiner/peindre/sculpter/tenir un crayon… » et autres déclinaisons possibles.

Pourquoi c’est une Fausse Bonne Raison ? Parce qu’un enfant ne pourras jamais apprendre à marcher s’il n’essaie pas de se mettre debout, s’il n’essaie pas de mettre un pied devant l’autre et s’il ne se prends pas quelques gamelles ! Où est donc passé cet enfant si téméraire que vous étiez ? En vérité, il est encore en vous… peut être est-il temps de le laisser apprendre à nouveau ?
Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences pour Créer, car c’est l’expression de l’âme, on la laisse simplement parler. Les compétences viennent dans un second temps car on commence à bien maîtriser ce langage.

 

FBR n°2 : « Je n’ai pas le temps. »

Traduisez aussi par « j’ai trop de choses à faire », « je suis débordée », et « on verra quand j’aurais plus de temps. »

J’ai un scoop pour vous : quoi que vous fassiez, vous n’aurez jamais assez de temps pour tout dans la Vie. Est ce une raison pour se négliger ? Pour se faire passer au second plan ? La vraie question à se poser c’est est ce que prendre du temps pour moi et pour que je me sente bien n’est pas plus important que certaines autres choses ?

Aménagez votre emploi du temps : une demi journée par semaine pour prendre soin de vous c’est le strict minimum. Vous pouvez tout faire d’un coup ou le fractionner, mais il faut absolument prendre le temps pour vous.

Allez, pour vous aider, j’ai crée un PDF Gratuit : « 7 Exercices Créatifs pour Personnes Pressées »

 

FBR n°3 : « J’ai peur de mal faire. »

Traduisez également par « j’ai peur que ce ne soit pas parfait », j’ai peur que d’autres le fassent mieux que moi, alors dans le doute je m’abstiens. »

Si vous utilisez cette Fausse Bonne Raison, vous avez très certainement à travailler votre lâcher prise, mais aussi votre tolérance envers vous-même. La perfection n’existe pas, et ce que vous devez rechercher c’est de profiter de l’expérience au mieux possible, en fonction de votre concentration du moment, et de laisser tomber l’idée de résultat. Le but c’est quand même de vous détendre, de passer du temps avec vous : pourquoi votre enfant intérieur irait jouer avec quelqu’un qui critique tout ce qu’il fait ? Ayez un peu plus d’amour et de bienveillance envers vous-même, et acceptez ce qui Est, ce que vous avez fait comme c’est sans chercher à tout contrôler.

 

FBR n°4 : « J’ai peur du regard des autres. »

Traduisez par « j’ai peu que l’on se moque de moi », « j’ai peur d’être ridicule » ou encore « que va-t-on penser de moi/de ce que je fais ? »

Rien. La réponse à toutes ces question est rien, car la plupart des habitants de cette Terre sont trop occupés à se regarder le nombril, et en plus de ça, pourquoi partir du principe qu’ils en penserait quelque chose de négatif ? Vous pourriez être surpris.

Quand bien même on vous adresserai une critique négative ou une moquerie, est ce vraiment important ? Aimez cette personne, qui loupe une super occasion de prendre soin d’elle et qui ferme son esprit. Aimez la et souhaitez lui d’avoir un jour le courage, comme vous, de sortir de sa zone de confort et de faire de belles choses inspirées.

 

FBR n°5 : « Je trouve que cela fait trop enfant. »

Traduisez ici par « j’ai passé l’âge de faire ce genre de choses », « Je le ferais quand j’aurais des enfants/petits-enfants/un alibi. »

Il y a là aussi quelques restes de la Fausse Bonne Raison précédente, mais pas seulement. Il s’agit aussi d’une croyance limitante qu’on nous a martelé sans cesse dès l’entrée dans la période de transition enfant -> adulte. Vous les connaissez sans doute ces petites phrases… « C’est toi le plus âgé, montre toi responsable », « Tu as passé l’âge de jouer avec ça », « Tu n’as pas mieux à faire à ton âge ? », « Moi quand j’avais ton âge… », etc…

C’est ce genre de normes, de cases, qui nous font perdre contact avec nous-même, avec notre enfant intérieur. Et ça c’est une raison (une Vraie Bonne Raison) pour recommencer à Créer !

 

FBR n°6 : « Je n’ai pas l’habitude de faire ça. »

Traduisez pas « je n’ai jamais fait ça », « ça na me vient pas naturellement », « ça ne me semble pas naturel de le faire. »

Ça rejoint la FBR n° 1 avec l’idée qu’il faut bien commencer quelque part, car les habitudes, ça se prend ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron, etc… Quand vous tentez d’écrire avec votre main gauche (pour les droitiers) ça ne va pas vous sembler naturel, vous n’allez pas être à l’aise tout de suite. Pourtant, il en était de même avec votre main droite lorsque vous avez appris à écrire et voyez aujourd’hui comme c’est ancré dans vos habitudes !


Maintenant, vous n’avez plus aucune excuse, alors votre Enfant Intérieur compte sur vous : CRÉEZ ! Pour vous aider dans cette démarche, pour dépasser vos blocages juste avant de commencer à créer, je vous ai préparé une petite visualisation guidée :

2 thoughts on “6 Fausses Bonnes Raisons pour ne pas Créer

  1. C’est un excellent article ma belle Noémie et j’avoue utiliser très souvent une de ces expressions pour ne pas créer, dessiner, peindre… Mon côté perfectionniste me joue des tours. Merci pour ce rappel !!! 🙂
    Bisous bisous et belle fin de semaine à toi.

  2. Merci Noémie pour ce bel article qui « démonte » avec bon sens, bienveillance et humour quelques fausses bonnes raisons pour ne pas oser goûter, puis savourer, les délices procurés par le simple fait de créer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *